Que l'on soit vendeur ou bailleur ou que l'on soit acquéreur ou locataire, les diagnostics immobilier sont devenus un passage obligé pour toute transaction immobilière. Afin de mieux comprendre l'utilité de ces diagnostics la Fidi (Fédération interprofessionnelle du diagnostic immobilier) a pris l'initiative de publier un guide de 24 pages pour offrir une information claire et pratique sur les sept diagnostics obligatoires.

En fonction de l'âge du bâtiment, de sa situation et de ses équipements c'est jusqu'à sept diagnostics obligatoires (plomb, amiante, termites, Performances énergétiques, électrique, gaz, risques naturels et technologiques) qui sont nécessaires pour constituer le dossier de diagnostic technique (DDT). « Les diagnostics immobiliers répondent à une démarche de protection et d'information des consommateurs. Il est important que les propriétaires vendeurs ou bailleurs et les candidats acquéreurs ou locataires comprennent bien leur portée et leur utilité », note Philippe Rabut, président de la Fidi.

Au-delà de ces diagnostics le guide aborde d'autres constats que peuvent réaliser les diagnostiqueurs comme le mesurage de la surface selon la loi Carrez, le calcul des millièmes de copropriété, diagnostic d'habitabilité pour les demandeurs du prêt à taux zéro, l'état des lieux locatif, le contrôle des assainissements non collectifs ou le diagnostic mérule. On y trouve enfin des conseils pour bien choisir un diagnostiqueur afin de garantir la responsabilité du vendeur. Disponible gratuitement auprès d'un des 700 adhérents de la Fidi, ce guide permet de mieux comprendre l'importance du diagnostic immobilier afin d'envisager sereinement la vente comme l'achat d'un bien immobilier.

 icert

fidi